L'aviculture

La Pintade sauvage Numida meleagris est un oiseau assez commun en brousse, et malheureusement pour elle, très facile à chasser. De nombreux braconniers en ont fait leur spécialité, ce qui a poussé à une réduction drastique de la population. Or, elle constitue également la proie de nombreux prédateurs sauvages (caracal, serval...).Pintades

Afin de réduire la pression sur ce bel oiseau sauvage, et toujours dans l'optique de lutter contre le braconnage, plusieurs projets d'élevage avicoles ont vu le jour à travers la réserve. Des poules et coqs et des pintades ont été donné à des éleveurs qui ont suivi, en parallèle, une formation à l'élevage avicole.

Si plusieurs éleveurs ont fait les frais de la prédation par les chiens des villages (habitués à chasser l'oiseau en brousse), plusieurs villages ont réussi le challenge de transformer ces quelques oiseaux en élevage viable, et il n'est pas rare aujourd'hui d'observer des pintades gambader dans certaines concessions.

Pintades et coqs dans une concession de la Réserve