Les écogardes

La mise en œuvre des actions de préservation s’appuie sur la mobilisation de personnes motivées et sensibles à la cause environnementale, communément appelées « écogardes ». Ces derniers ont été choisis en rapport avec les chefs de villages pour veiller au respect des interdits et sensibiliser les acteurs locaux sur les enjeux d’une conservation durable des ressources naturelles.

   Chacune des quatre zones dispose de quatre écogardes titulaires et quatre suppléants soit au total trente deux à travers la RNC.

   Des sessions de formation sont régulièrement organisées afin de renforcer les capacités des écogardes en matière de législation forestière, d’animation et de plaidoyer.

De gauche à droite : le conservateur Abdou Diouf et les écogardes Oumar Sao, Samba Kanté et Dakel Bane.
Les écogardes lors d’une mission de suivi dans les collines de Belly-Djimbara.